Découvrez la France autrement !
Étiquettes :

Située sur un plateau, la commanderie d’Avalleur domine la plaine de la seigneurie de Bar-sur-Seine. La charte de sa fondation a disparu au XVIIe siècle. Mais des sources manuscrites citent de nombreuses donations, sources d’enrichissement du domaine templier, au cours des XIIe et XIIIe siècles.
Quand, le 22 mars 1312, le Pape Clément V prononce la suppression de l’ordre du Temple, il ordonne que ses biens reviennent aux Hospitaliers. Ces derniers prennent alors possession des terres d’Avalleur, mais le domaine reste géré de la même façon. Le 8 février 1520, pendant la gestion des Hospitaliers, Avalleur s’agrandit, par association avec les commanderies d’Arrentières, Lévigny et Thors, au nord-est.

La Commanderie d’Avalleur est composée :
-D’une chapelle (début XIIIe), qui conserve en partie son aspect primitif. Ensemble le plus complet et le plus ancien du site, elle est classée monument historique le 19 mars 1921. Des sondages ont révélé des fresques de l’époque templière. La chapelle est rectangulaire, à chevet plat, percée d’un triplet. Sa nef unique est partagée en trois croisées d’ogives qui reposent sur des culs de lampe aux motifs de feuillages ou de figurations humaines. Un escalier en colimaçon conduit à la remarquable charpente d’origine à chevrons.
-De bâtiments conventuels, qui ont conservé leurs assises templières, bien que remaniés par les Hospitaliers à la fin du XVe siècle : mur pignon d’origine, décoré de faux joints et de fleurs à cinq pétales. Ce corps de logis porte les armes de Jean de Choiseul, commandeur d’Avalleur de 1510 à 1526.
-D’une citerne, indispensable à la vie quotidienne sur cette terre aride.

Réservation en ligne

Veuillez patienter, nous vérifions la disponibilité

logo avalleur
Fermer le menu
Fermer la fenêtre